Buzzbizweb, du buzz, du biz et du web | Benjamin Mercadier

Archives Posts

[ Publicité ] MySpace joue le jeux

octobre 30th, 2007 by buzzbizweb

En voilà un titre à tiroir …
L’annonce il y a quelques jours de l’arrivée d’une plateforme d’API ouverte de Myspace a certainement du accéléré Microsoft à entrer dans le capital de Facebook.
Mais voici que Myspace a annoncé l’ouverture prochaine d’une plateforme de “jeux occasionnels“.
Il faut reconnaître le potentiel publicitaire que va permettre la nouvelle plateforme de « jeux occasionnels » de Myspace qui sera lancé en janvier.
Un casual game est un jeux portable, d’utilisation ultra simple (Pacman, Tetris, il y a même un blog qui s’y consacre) et qui peut vite s’avérer viral si le concept est basé sur un mode de « battle ».
Vous aurez, je le pense, fait le rapprochement chers lecteurs avec les API de plus en plus virales qui tournent sur Facebook et qui rendent les utilisateurs accrocs à challenger ses « amis ».
Hormis l’énorme capacité de fédérer sa communauté autour d’un nouveau mode de consommation qui sera un succès sans surprise, l’impact le plus attendu est avant tout publicitaire.

En effet les investissements publicitaires autour des « casual games » a augmenté de 20% cette année pour représenter 150 millions $ et apporte un revenu total de 512 millions $ cette année (+ 35% en une année… !!!)
Le modèle économique de ces « casual games » s’y prête parfaitement :

  • auparavant le téléchargement de l’application se faisait gratuitement, pour une court période d’essaie ou pour une application démunie d’options où l’utilisateur devait s’acquitter d’une gabelle pour bénéficier d’une version complète
  • désormais l’application est gratuite sous peine que l’utilisateur s’accorde à visualiser des publicités et le côté viral de l’application ajoute encore plus de visibilité et de potentiels

Des expérimentations publicitaires sont également à attendre autour des jeux multi-joueurs. Et là devinez qui s’est invité à développer une plateforme de gestion dynamique de publicité embarquée dans les jeux en ligne ?
Microsoft !!

C’est à se demander si l’annonce de Myspace ne réjouit pas plus les publicitaires que les utilisateurs …

Quoi qu’il en soit, les retards en terme d’innovations (surtout technologiques) qu’a pris Myspace ces derniers mois au profit de Facebook pourrait revitaliser le plus grand réseau social en 2008.

Archives Posts

[ Presse en ligne ] Pay as you go

octobre 29th, 2007 by buzzbizweb

Qui a dit que la presse en ligne se cherchait un modèle économique ?

Le Times Inc. (le plus gros éditeur américain avec plus de 125 titres dans le monde) serait en train de réinventer l’abonnement en ligne pour offrir une nouvelle expérience à ses utilisateurs.
Nom de code : Maghound
Maghound se positionnerait comme le Amazon du livre, le iTunes de la music et le Netflix de la VOD.
Ce service pourrait être ce qui manquait cruellement à la presse magazine en terme d’utilisation et de consommation de l’information et surtout en terme d’abonnement en ligne.
En effet Times Inc. n’a pas eu peur se faire le corollaire avec l’utilisation qui est faite autour de la musique et du film : le « pay as you go »
Concept : vous souscrivez à un abonnement mensuel à 3 magazines à coûts sérieusement réduit (4,95$ par mois) avec l’avantage de jouir du catalogue Times Inc : vous pouvez vous désabonner, ajouter, supprimer un magazine du catalogue du Times comme vous le souhaitez.
Ca parait simple et pourtant Maghound est le fruit de 4 années de développement mais revêt encore quelque problème quant au modèle économique et surtout au prix des abonnements, je vous invite à lire le billet de Cabel qui a été le spectateur de la fluctuation tarifaire de l’offre.

Vous l’aurez compris : l’avantage ici est de fortement pousser la consommation et le « zapping consommatif » mais ne comble tout de même pas les délais de livraison qui peuvent atteindre 4 à 6 semaines …

Filed under Web having No Comments »

Archives Posts

[ Cartographie ] Vous êtes ici

octobre 15th, 2007 by buzzbizweb

Si je vous dit Magellan, TomTom, Mappy…vous pensez « cartographie ».
Vous pensez bien car c’est de cela dont je vais parler dans ce billet.
Oublions Facebook un instant (enfin laissons-le en tâche de fond) pour parler d’un repère très tendance : la modélisation cartographique.

Je suis tombé par hasard sur un blog que je fréquente désormais assidûment et dont la baseline est : « La carte permet de dépasser l’horizon ».

Au-delà de la simple couche « graphique » d’une carte vient alors le sens et l’extrapolation des données visuelles : l’interprétation est alors décuplée, la compréhension aisée et la projection facilitée.

Faisons donc un petit tour d’horizon des mapps vues sur le web :

blogofr.jpg

Le PDF est téléchargeable ici

 

  • La première édition avait également fait grand bruit en début d’année

blogo1.jpg

Pour en savoir plus ici

 

  • Carte de l’humanité où « la philosphie, la cartographie et la condition humaine se recontrent”

carte1.jpg

Vous trouverez plus d’explications sur le blog de Joey deVilla

 

  • Cartographie des univers virtuels

cavazza.jpg

Toutes les explications ici

 

  • Cartographie du cerveau de miss South Carolina

miss.jpg

Souvenez-vous du pourquoi du comment

 

  • Les trous noirs de l’Internet. Sans commentaires

rsf.jpg

Votez contre les trous noirs d’Internet

 

  • Les célibataires s’opposent … et sont de plus en plus seuls

Le bleu : les hommes célibataires
En Rouge : les felles célibataires

singles.jpg

Filed under Tendances, Web having 1 Comment »

Archives Posts

[ Buzz ] Le management a trouvé son nouveau Guru : Robert K Smith

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

Je parlais récemment du crédo 2.0 : “No plan no capital no model no problem”
Eh bien vlà ti pas qu’un buzz nous prouve que l’origine de ce concept daterait de 1982 : à coup de paradigme managérial on se projette dans l’entreprise « patriarcale » de Monsier Robert K Smith : Highlet, spécialisée dans les œillets pour chaussures de sécurité.

highlet.jpg

Parmi les dispositifs de l’opération on peut y suivre le blog de Martin le Dall (ingénieur chez Highlet).

Personnellement je vous conseille le choix mécénat d’Highlet : les Eyeleters (composé des membres de la famille Smith) la preuve qu’on peut avoir des idées de génies en terme managérial et avoir une culture musicale très tendance :

eyeleters.jpg

La suite dans une dizaine de jour pour suivre avec le reportage vidéo en ligne.
Un grand moment à ne certainement pas rater.
Et n’oubliez pas : ce qui a marché en 1982 doit marcher en 2007 (vous n’avez qu’à regarder les chaussures que vous portez aujourd’hui hein …)

Filed under Buzz having No Comments »

Archives Posts

[ Buzz ] Draft FCB se lance sur Second Life …

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

… et personnellement je n’ai rien trouvé de mieux pour traduire ce que je ressens à propos de 2nd Life

[youtube flkgNn50k14]

Filed under Buzz having No Comments »

Archives Posts

[ Buzz ] je me suis fait hypnotiser

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

[youtube tUrTa8AAsSQ]

Filed under Buzz having 1 Comment »

Archives Posts

[ Musique ] Arcade Fire sous flash

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

Si vous souhaitez vous approprier le nouveau concept du clip des canadiens d’Arcade Fire, de là à parler d’interaction il y a un grand faussé.
Rendez-vous sur le minisite :

arcade.jpg

Filed under Musique having No Comments »

Archives Posts

[ Buzz ] Dylan a inventé le « send to friend » il y a 42 ans

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

Bob Dylan aurait-il imaginé il y a 42 ans que son clip servirait d’outil eMarketing pour la sortie de son nouveau énième greatest hits.
Le concept est très simple : le clip du célèbre « Subterranean Homesick Blues » sert de base au message que l’internaute peut créer sur les cartons qu’arbore Bob Dylan.

bobdylan.jpg

Voici le clip d’origine :

[youtube 2-xIulyVsG8]

Filed under Buzz, Musique, eMarketing having 1 Comment »

Archives Posts

[ Photo ] calculez votre ADN visuel

octobre 14th, 2007 by buzzbizweb

Imagini vous propose de calculer votre ADN visuel. Le résultat qui suit le questionnaire visuel est somme toute sympathique : votre profil est analysé, comparé aux résultats les plus voté, les profils utilisateurs les plus proches de votre profil (le célèbre matching).

imagini.jpg

imagini2.jpg

Archives Posts

[ web 2.0 ] Pourquoi les analystes vacillent ?

octobre 10th, 2007 by buzzbizweb

“No plan no capital no model no problem”
Voila le mot d’ordre du Mr Guy Kawasaki en personne.
C’est sûr qu’en terme entrepreneurial on a vu plus constructif et plus rassurant, surtout pour les investisseurs !
Petit rappel : Guy Kawasaki est un ancien d’Apple et auteur de nombreux ouvrages.
Ainsi le web 2.0 (ne parlons pas du web 3.0) et par extrapolation la convergence des services, intéresse très fortement le corps financier et ses analystes.
Pour preuve le prochain numéro trimestriel d’Analyse Financière y consacre tout une partie.

Ce que les analyses aiment :

- Etre rassurés
Entre un média dont les retours sont difficilement mesurables et un média dont les résultats sont immédiatement visibles et quantifiables : la question ne se pose pas. Les investissements vont naturellement se porter vers un média qui « rassure ».

- Tout est dans “la masse”

C’est encore une réalité affligeante mais la convergence de données (audio + visuel etc) est désormais accessible par le grand public, et ça les analystes ils aiment car en terme de potentiel de revenus ça leur parle.

- Le dédoublement qu’apporte la convergence des services 2.0 (certains services en tout cas) vers le mobile
Quoi de plus rassurant que démultiplier des services vers un média dont le potentiel est fulgurant ? La portabilité du mobile offre un nouveau déploiement quant à l’accessibilité de cette nouvelle convergence : voir l’offre télévision HD sur les téléphones portables.
Qui plus est les annonceurs n’hésitent pas à marteler commercialement les usagers à les inciter à la consommation (forfait illimité etc.) : la consommation (et donc la sur-consommation) est une donnée qui rassure les analystes

Ce que les analystes n’aiment pas :

- Une cible qui leur « échappe »
Eh oui les chiffres sont là : les 15 – 25 ans déclenchent et soutiennent (et anéantissent) les nouveaux services multimédias. Ils sont le cœur du moteur, la sèvre des services 2.0
Malgré leur maturité avancée ces 15 – 25 ans n’ont certainement pas le même pouvoir d’achat que les 25 – 40 ans. A part ces djeunes qui ont eu des idées de génies d’acheter des actions Google et de créer leurs sites 2.0 pour les revendre à un prix outrancier.
Par conséquent sur le fichier Excel de nos analystes financiers les revenus que représentent ces utilisateurs n’alimentent pas totalement leur foi au 2.0

- Un mouvement de fond vers un modèle inconnu et non encore approuvé par des best practices :
En effet à cause de cette fichue convergence dont tout le monde parle, les éditeurs traditionnels sont obligés de bouleverser leur modèle économique en profondeur. Ce qui nécessite des investissements lourds alors qu’aucun modèle stable n’ait pu servir de référence

- Des sociostyles trop disparates
Désormais l’audience n’est plus aussi matérialisable et palpable, il faut donc s’adapter à 2 dualités :
fixe / mobile
individualisme / réseaux communautaires

- Rémunérer les usagers ? Et puis quoi encore !
Merci Google AdSense qui met à la portée de monsieur tout le monde un revenu publicitaire permettant au pire de palier aux frais réduits des applications et services 2.0
Il est d’ailleurs un point très crucial qui influera sur le modèle économique du web 3.0 : la rémunération des contributaires aux sites dits UGC… et là encore nos analystes financiers vont avoir du mal à adhérer et miser sur un modèle de service rassurant.

- Touchez pas à ma télé !
Les médias traditionnels sont directement touchés (forte baisse du lectorat de la presse, idem pour la télévision) la faute à l’UGC : 4 des 10 sites mondiaux les plus visités en juillet 2007 sont de cette famille (Youtube, MySpace, Orkut, Wikipedia)

- Le web 2.0 est un média qui n’a pas encore de modèle économique stable :

le contenu (principalement basé sur l’User Genereted Content) ne serait pas ressenti comme fiable et objectif.
Aussi le fonctionnement même de certains services peuvent faire l’objet de violation morale et légale (Viacom réclame 1 milliard de $ contre Youtube pour dommages et intérêts) et peut nuire à la stabilité des entreprises classique et détruire une notoriété (les avis consommateurs > consomacteurs).

- Et comment capitaliser sur des services qui coûteraient bien moins cher que la bulle précédente (je parle de la période euphorique) :

Prenons l’exemple de Truemors (le dernier site lancé par Guy Kawasaki) :
> 2 mois de développements
> 4 800 $ de frais d avocat pour créer l’entreprise
> 4 500 $ pour le développement du site
> Des frais d’hébergement s’élevantg à 150 $ / mois
> Versement de salaire pour 1.5 personnes
> Et une mauvaise publicité 2 jours après sa mise en ligne (le site a été élu plus mauvais site du web) qui lui a valu 256 000 visites !

Comme quoi aucune théorie ne peut pour le moment rassurent les analystes financiers quant au phénomène du web 2.0

Filed under Web, web 2.0 having 2 Comments »

Archives Posts

[ Bourse ] Google au sommet

octobre 10th, 2007 by buzzbizweb

Hier l’action Google a franchi le cap des 600 $ et fait désormais partie du club des 5 à avoir une action dépassant les 600 $.
Imaginez : vous avez investi 84 $ il y a 3 ans et vous voici avec 600 $. Soit 7 fois plus que son cours d’introduction… Quelle est la bonne raison pour laquelle vous n’avez pas pu acheter d’action(s) Google ce jour là hein ?
Eh bien voilà vous auriez pu acquérir l’iPhone aujourd’hui juste en ayant du flair il y a 3 ans.
Moi j’en ai une bonne mais je ne vous la communiquerai pas …

La valorisation de Google avoisinerait les 200 milliards de $ et se rapproche à grande vitesse de Microsoft (276 milliard de $).

Alors comment expliquer cet engouement boursier ?

  • 56% des recherches sur le Web sont effectuées via les sites portails de Google (23% pour Yahoo! Et 11% pour Microsoft)
  • Google domine sur plus de la moitié du marché mondial de la publicité en ligne avec plus de 10 milliards de $ de CA
  • Le marché de la publicité en ligne devrait doubler ces 4 prochaines années
  • L’arrivée très imminente de Google sur le marché de la publicité sur mobile
  • Le buzz gPhone
  • Google vise l’objectif de s’équiper de terminaux nouvelle génération permettant une personnalisation des publicités à chaque utilisateur de téléphone portable
  • Google espère tirer son épingle du jeu l’année prochaine lors de la mise aux enchères du futur réseau sans fil très haut débit américain et donc devenir un opérateur réseau avec la force qu’on lui connait
  • Des analystes financiers soutiennent aussi l’idée que Google pourrait acquérir des opérateurs téléphonique en difficulté
  • Souhaite se développer en Chine et combler son retard sur Baidu
  • Encore une nouvelle acquisition hier avec Jaiku

La liste est longue mais j’ai très probablement oublié des faits importants.
Quoiqu’il en soit, si vous avez 600$ à placer ne vous précipitez pas car l’action devrait se stabiliser à 660 $ d’ici 1 an !

A suivre : Pourquoi les analystes financiers perdent pied avec le “web 2.0″

Filed under Web, google having No Comments »